Périgueux

Dès 5 €

Les services Ouibus

  • 2 bagages en soute
  • 2 bagages à main
  • E-billet
  • Place attribuée garantie
  • Prises électriques et ports USB
  • Toilettes à bord
  • Sièges inclinables
  • Wifi gratuit
  • Sourire du capitaine

Périgueux

On arrive à Périgueux en Ouibus, et on se dirige tout de suite vers le musée d’Art et d’Histoire du Périgord, où l’on trouve aussi bien des œuvres préhistoriques que de l’art contemporain, venant d’Europe, d’Afrique ou d’Océanie. Pour le reste, Périgueux est un musée à ciel ouvert ! On traverse les petites ruelles de la ville médiévale, en remarquant les maisons à pans de bois et les hôtels particuliers Renaissance aux façades délicatement sculptées. Plus loin, la tour Mataguerre, construite au XIIIe siècle puis reconstruite au XVe, est le seul vestige du rempart de l’enceinte médiévale. Dans les jardins des arènes, on distingue quelques ruines entre les cèdres de l’Atlas et les chênes centenaires : ce sont les restes de l’amphithéâtre de l’ancienne ville gallo-romaine de Vesunna, sur laquelle Périgueux a été établie. La vie antique se raconte au Musée gallo-romain autour d’une domus, une grande villa, et dans ses jardins avec la tour de Vésone, une colonne appartenant à un sanctuaire aujourd’hui détruit. L’église Saint-Étienne-de-la-Cité a été construite sur le site de l’ancien temple de Mars. Première cathédrale de la ville, elle a été attaquée à de nombreuses reprises, notamment par les huguenots. En 1669, elle perd son titre au profit de la cathédrale Saint-Front, dont les coupoles rappellent le style byzantin. Il s’agit aujourd’hui encore d’une étape importante pour les pèlerins en route vers Compostelle, un chemin vers l’Espagne que l’on parcourt à pied… ou en Ouibus.