Partir au ski hors vacances scolaires : top 5 des avantages

Et si cette année vous partiez au ski avant la mi-décembre, en janvier, ou après la mi-mars ? Pourquoi ? Car à ces périodes, les élèves ont retrouvé les bancs de l’école, et les familles ne se trouvent pas sur les pistes. Tarifs, fréquentation, accès aux services et circulation : découvrez les 5 avantages de partir au ski hors vacances scolaires.

Avec carte jeune 12-25

1. Partir au ski à petit prix

Pour les petits budgets, partir au ski hors vacances scolaires représente un avantage loin d’être négligeable. La montagne lors des périodes creuses, avant l’arrivée ou après le départ du grand flot de familles et de touristes, est particulièrement économique. Que ce soit pour la location de logements – plus facilement disponibles - et des forfaits de ski, les tarifs peuvent baisser parfois jusqu’à 50 % comparé à la pleine saison ! Les stations proposent généralement des forfaits à prix réduits jusqu’à la mi-décembre et après la mi-mars.

2. Moins de monde sur les pistes de ski

Une fréquentation plus faible, au-delà du prix, signifie surtout des stations et des pistes moins fréquentées. Partir au ski hors vacances scolaires peut donc être une bonne idée pour les amateurs de glisse qui n’aiment pas attendre de longues minutes avant de prendre le tire-fesses ou le télésiège. De plus, moins de skieurs sur les pistes, c’est plus de liberté et de sécurité pour ceux venant en station en saison creuse. Idéal pour enchaîner les descentes et profiter un maximum de son séjour !

3. Un enneigement idéal

Non content de pouvoir être seul – ou presque – sur les pistes, partir au ski hors vacances scolaires permet de profiter d’un taux d’enneigement idéal pour un séjour à la montagne. Généralement, c’est au cours du mois de janvier que les chutes de neige sont les plus abondantes. Période où les élèves ont repris le chemin de l’école en attendant les vacances de février. Un épais manteau blanc vous attend. D’autant qu’avec moins de skieurs sur les pistes, la neige tient mieux et plus longtemps. Si vous préférez partir en mars ou en avril, la neige sera toujours là mais vous pourrez, en prime, profiter du retour du soleil printanier.

4. Un accès aux services et aux activités facilité

Certes, le nombre de services, d’activités et même de personnel en station sera moins important hors vacances scolaires qu’en pleine saison. Cependant, en prévoyant votre séjour lors d’une période creuse, vous vous facilitez aussi le quotidien. Il n’est pas nécessaire de réserver longtemps en avance pour profiter d’activités sportives ou ludiques, ou avoir accès aux espaces restaurations, piscines ou encore détente. De plus, le personnel de la station ou de l’office de tourisme, logiquement moins sollicité, pourra vous conseiller et vous aiguiller avec plus de disponibilité. En vacances, c’est agréable de pouvoir prendre le temps !

5. Moins de monde sur les routes

On parle souvent du fameux chassé-croisé des vacances d’été entre juillettistes et aoûtiens. Mais l’hiver, pendant la saison pleine, les embouteillages sont nombreux sur la route des stations. Partir au ski hors vacances scolaires, c’est aussi s’assurer un trajet plus tranquille et moins stressant. Pour davantage de confort, pourquoi ne pas rejoindre les sommets en bus ? BlaBlaBus vous emmène à Chamonix, Megève, Val Thorens, Chamrousse, à l’Alpes d’Huez ou encore dans les Pyrénées pendant toute la saison de ski.