Prendre des photos de paysage dans le bus : les astuces

Qui n’a pas essayé, pendant un trajet en bus, de prendre en photo les paysages qui défilent de l’autre côté de la vitre. Mais entre les reflets, le mouvement du bus et la vitre constellée de gouttes d’eau ou de poussière, comment réussir vos photos dans le bus ? Toutes les astuces avec Ouibus.

Prendre des photos de paysage en bus : la fenêtre, handicap ou atout ?

Votre trajet en bus est la première étape de votre voyage. Normal donc de vouloir en garder quelques souvenirs en photographiant vos compagnons de voyage ou les décors traversés. Mais comment prendre des photos de paysage réussies quand ils défilent à toute allure derrière une vitre plus ou moins propre ?

• Mettre en scène le bus « L’important n’est pas la destination, mais le chemin parcouru », comme l’affirme l’adage. Votre chemin parcouru en bus fait partie intégrante de votre expérience, alors pourquoi ne pas l’intégrer à vos souvenirs ? Le panorama qui se déroule sous vos yeux aurait été identique en voiture ou à pied ; ce qui le rend unique, c’est la façon dont vous le vivez. À vous de trouver comment raconter votre voyage en bus et pas seulement de capturer ce que vous avez aperçu à travers la fenêtre. Pour retranscrire VOTRE expérience, contextualisez vos photos en faisant apparaître le rebord de la fenêtre du bus ou un pan de rideau, par exemple. Vous pouvez aussi choisir de vous mettre en scène en jouant avec votre propre reflet dans la vitre, qui se superposera aux paysages. Si vous préférez ne pas être visible, placez-vous de profil par rapport à la vitre pour éviter les reflets indésirés.

• Jouer avec la vitre Pour prendre vos photos en bus, deux alternatives : rendre la vitre invisible, ou en faire un élément central de votre cliché. Si vous ne souhaitez pas l’intégrer, plaquez votre objectif contre la paroi, et pensez bien à désactiver votre flash. Vous pouvez aussi jouer avec cette contrainte et faire de la vitre un atout, en immortalisant les gouttes de pluie qui ruissellent par exemple. Faites la mise au point sur les gouttes d’eau ou sur une inscription collée à la vitre, pour mettre en lumière ces éléments et faire du paysage un simple arrière-plan. Vous pouvez aussi jouer avec la buée qui estompe les frontières entre les éléments du paysage et adoucit les points de lumière en décuplant leur halo.

Prendre des photos en bus avec le matériel adéquat

Un élément avec lequel vous devrez forcément composer pour prendre vos photos en bus : le mouvement et la vitesse. Là encore, tout est une question de point de vue : si vous souhaitez des photos nettes et des paysages figés, appliquez une vitesse d’obturation très élevée à vos clichés. En revanche, si vous souhaitez capturer le mouvement, vous pouvez miser sur la carte du flou, en privilégiant une vitesse d’obturation basse pour obtenir des lignes traînantes. Le mouvement sera d’autant plus intéressant si vous intégrez un élément fixe à votre photo, comme le cadre de la fenêtre par exemple.

Pour gagner en intensité et éviter les reflets par la même occasion, vous pouvez vous équiper d’un filtre polarisant. Composé de nombreux microsillons, il filtre la lumière et permet d’obtenir des couleurs plus saturées. En revanche, il diminue le contraste global de l’image. Par ailleurs, le traitement de certaines vitres altère le rendu de votre photo, et peut faire apparaître des « taches » noires sur l’image. Si c’est le cas, mieux vaut retirer votre filtre.

Globalement, le mouvement et la vitesse réduisent vos chances d’obtenir le résultat souhaité du premier coup. La solution : mitraillez ! Multipliez les clichés et les points de vue : le tri de vos photos aura au moins l’avantage de vous occuper pendant une bonne partie du trajet.